samedi 26 mai 2012

idiot en folie (2)



Le vin, ce soir, m’enivre de beauté, fier Khayyam[1],
Donne-moi l’étoile de ton refuge
Que je trinque à la dispersion de l'âme
Dans ce trou noir qu’est l’univers sans fin. 



[1] Pour les idiots (comme moi), Omar Khayyam est un poète et mystique soufi qui, redescendu parmi les siens, a passé son temps à se foutre de lui, des autres et du monde. Hormis cela, ses deux sujets de prédilection étaient, bien sûr, l’ivresse et les femmes. Sagesse/idiotie oblige…







Aucun commentaire:

Publier un commentaire